Faudrait voir à ne pas prendre les pétaures* pour des lapins de Pâques

Publié le par Gwendoline

Juste pour dire... le ton des propos du Premier Ministre de la Ve République dite de France et des Français me rappelle furieusement quelque chose de très bof.

http://www.liberation.fr/politiques/2015/03/12/non-monsieur-le-premier-ministre-face-au-fn-les-intellectuels-ne-s-endorment-pas_1219433
Je cite : "Le 5 mars, incriminant «une forme d’endormissement généralisé», Manuel Valls a interpellé «les intellectuels», «les grandes consciences de ce pays, les hommes, les femmes de culture», supposément absents du combat contre le Front national." 

Eh bien, puisqu'il cause (et en plus en tapant vivement l'incruste en Bretagne, le fourbe, inconscient...), je ne vois pas de raison de lui cacher le fond de ma pensée.

On peut facilement nommer ces "vallsétudinades" sans faire dans l'expression idiomatique: électoralisme petit-poujadien dosé pour saper le fascisme nouveau teint... -et s'en préparer un autre. 

Par contre, comme les 'intellos', les artistes, et les 'moins-que-rien' sur tout aiment aussi les proverbes... faisons feu de tout bois :

"Pour UNE fois merci, monsieur le premier ministre... nous avons l'immense plaisir de vous apprendre que PERSONNE NE DORT. Attention à tous vos rêves de pouvoir, parce que le pouvoir, en somme... c'est pas vraiment ce dont les humains ont besoin. A bon entendeur, n'est-ce pas..."



Bref.
Je ne suis pas une "femme de culture", môssieu le grossier transgénique, mais bien potentiellement une pouff' de compét'. Aussi ferais-tu bien de prendre garde à ce que mes potes et moi on ne vienne pas faire un saut dans ton balloche bidon. Les "grandes consciences de ce pays" aiment bien les morues, parfois.

 

Screen Shot 2015-03-15 at 15.36.45

 

 

_________

* Pétaure: Mammifère tempéré (en général) qui se meut en chansons, et le cas échéant, sert obligeamment de moyen de locomotion à ses trouvères. Mais attention à pas lui bouffer ses piafs, il pourrait se fâcher gros. Source : Lanfeust de Troy, Arleston & Tarquin chez Soleil Production, années 1990.

Publié dans Brèves

Commenter cet article